double page double page double page double page double page double page double page double page double page double page

Les Taps, scènes strasbourgeoises.

Depuis leur création, la communication des Taps met l’accent sur des choix typographiques et de mise en page qui privilégient l’accès à l’information, le confort de lecture, la valorisation du contenu et le vide. Ces choix font parfois défaut dans le domaine culturel qui favorise trop souvent une débauche d’effets graphiques en oubliant le principal intéressé : le lecteur.

Saison 2007-2008 : trois doubles pages intérieures (60 pages dos carré).
© polo graphiste, photo R. Gilibert

Saison 2010-2011 : trois doubles pages intérieures (78 pages dos carré).
(voir affiches)
© polo graphiste, Raoul Gillibert et Kathleen Rousset

Saison 2012-2013 : deux doubles pages intérieures (78 pages dos carré).
(voir affiches)
© polo graphiste et Kathleen Rousset

Saison 2013-2014 : deux doubles pages intérieures (86 pages dos carré).
(voir affiches)
© polo graphiste et Kathleen Rousset

Les Taps, scènes strasbourgeoises.

Depuis leur création, la communication des Taps met l’accent sur des choix typographiques et de mise en page qui privilégient l’accès à l’information, le confort de lecture, la valorisation du contenu et le vide. Ces choix font parfois défaut dans le domaine culturel qui favorise trop souvent une débauche d’effets graphiques en oubliant le principal intéressé : le lecteur.

Saison 2007-2008 : trois doubles pages intérieures (60 pages dos carré).
© polo graphiste, photo R. Gilibert

Saison 2010-2011 : trois doubles pages intérieures (78 pages dos carré).
(voir affiches)
© polo graphiste, Raoul Gillibert et Kathleen Rousset

Saison 2012-2013 : deux doubles pages intérieures (78 pages dos carré).
(voir affiches)
© polo graphiste et Kathleen Rousset

Saison 2013-2014 : deux doubles pages intérieures (86 pages dos carré).
(voir affiches)
© polo graphiste et Kathleen Rousset